top of page
  • sitewebodelpa

Atelier de préparation des fiches de solution dans le cadre du programme SDC


Lancement ce lundi 15 avril, d’un atelier de 5 jours sur la préparation des fiches de solution suite aux données collectées au cours du premier trimestre de l’année 2024, dans les sites de prise en charges des patients VIH et des populations clés. Ce travail aidera à mieux préparer les visites de solutions dans les sites observés au cours de la période, en vue de faire des propositions pour une amélioration de la qualité des services offerts dans ses sites.


En présentiel, dans la salle de conférence de l’Organisation de développement et de lutte contre la pauvreté (ODELPA) et en ligne, près d’une quarantaine de moniteurs et coordonnateurs de zone ainsi que des responsables de données et des membres de l’Observatoire communautaires es services VIH participent à cet atelier de travail. Au cours des 5 jours de déroulement de cette activité, les participants vont passer aux peignes fins les rapports des données collectées dans les 54 sites concernés par la première partie de l’enquête, sur tout le territoire national. Aussi, les données interprétées vont les permettre d’identifier les indicateurs sur lesquels faudrait-il réagir pour des propositions de solution rationnelles aux responsables de ces sites.


En effet, au cours de la période de janvier à mars 2024, 1901 patients ont été interviewés, dans 54 sites, parmi eux 1358 PVVIH, ce qui représente 71.44%.


Joanne Isidor est la responsable de données dans le cadre de ce programme. Dans son intervention à l’ouverture de l’atelier a rappelé aux participants l’importance de cette semaine de travail. « Vous êtes toutes et toutes des héros. En dépit du contexte sociopolitique et sécuritaire difficile que connait le pays, vous aviez bravé le danger pour aller recueillir dans des sites situés dans des zones souvent compliquées. Notre semaine de travail ici est d’une importance capitale. Elle va nous permettre de mieux identifier certaines faiblesses dans les sites de prises en charges et faire des propositions susceptibles de les améliorer », a-t-elle fait savoir. Elle souhaite la participation effective de tout un chacun.


Une fois les fiches de solutions élaborées, les membres de l’observatoire seront déployés sur le terrain, pour des discussions franches avec les responsables des sites. Dans le cas où, aucun engagement ne peut être pris au niveau des sites. Les membres du Forum de la société civile vont poursuivre les activités de plaidoyer auprès des responsables des réseaux sociaux et le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) qui gèrent les sites. En dernier lieu, si les changements ne sont pas opérés le plaidoyer va se faire avec les Bailleurs pour sensibiliser l’opinion autour de certains manquements dans ces sites.

6 vues0 commentaire

Comments


Qui sommes-nous?

L'Observatoire communautaire sur les services VIH en Haïti (OCSEVIH), créé le 10 décembre 2020, est un projet financé par le PEPFAR et le Fond Mondial. Il est mis en œuvre suivant une approche basée sur le Community Led Monitoring (CLM) en anglais ou la Surveillance dirigée par la communauté (SDC) en français.

En effet, à travers la SDC, l’OCSEVIH se concentre sur la collecte de données quantitatives et qualitatives par le biais de diverses méthodes qui révèlent les idées des communautés sur les problèmes de qualité des services de santé aux niveaux de l'établissement, de la communauté, sous-national et national.

En termes d’objectif, l’OCSEVIH vise à donner aux communautés les moyens de surveiller la qualité de la prestation de services liés au VIH/sida et de résoudre les problèmes identifiés. Avec la SDC, l’OCSEVIH dispose d’une stratégie indispensable pour améliorer la riposte au VIH/SIDA en Haïti et permettre à toutes les personnes vivant avec le VIH de vivre une vie saine et digne.

Lire la suite

bottom of page